Le temps où nous chantions

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 1045 pages
Poids : 540 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-264-04144-9
EAN : 9782264041449

Le temps où nous chantions

de

chez 10-18

Collection(s) : 10-18

Paru le | Broché 1045 pages

Poche
11.10 En stock dans notre réseau
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans nos sélections :

traduit de l'américain par Nicolas Richard


Les libraires en parlent

Natacha de la Simone (LIBRAIRIE L'ATELIER)

vaste aria sur l'histoire métissée des Etats-unis, et sur la musique.

Mr Guillaume Leroux (Librairie Le Merle moqueur / SIEL SARL)

USA, 1939. La famille Strom n’est pas vraiment vue d’un bon oeil. Un père juif et une mère noire qui n’auront de cesse de se battre contre les barrières de la couleur de peau, des religions... Vivant dans "leur réalité", ils élèveront leurs trois enfants au-dessus de ces considérations. Dans un foyer modeste, la musique sera leur lien. Les deux aînés en feront leur vie : Jonah deviendra un célèbre ténor, Joseph pianiste. Ruth, la plus jeune, militera avec les Black Panthers. 
Richard Powers ne se limite pas à une "saga familiale". Il évoque avec beaucoup de beauté la musique. Il retrace cinquante ans de l’histoire des Etats-Unis sans jamais lasser.

Quatrième de couverture

Tout commence en 1939, lorsque Delia Daley et David Strom se rencontrent à un concert de Marian Anderson. Peut-on alors imaginer qu'une jeune femme noire épouse un juif allemand fuyant le nazisme ? Et pourtant... Leur passion pour la musique l'emporte sur les conventions et offre à leur amour un sanctuaire de paix où, loin des hurlements du monde et de ses vicissitudes, ils élèvent leurs trois enfants. Chacun d'eux cherche sa voix dans la grande cacophonie américaine, inventant son destin en marge des lieux communs : Jonah embrasse une prometteuse carrière de ténor, Ruth, la cadette, lutte aux côtés des Black Panthers, tandis que Joseph essaye, coûte que coûte, de préserver l'harmonie familiale. Peuplé de personnages d'une humanité rare, Le temps où nous chantions couvre un demi-siècle d'histoire américaine, nous offrant, au passage, des pages inoubliables sur la musique.

«On sort de ce fleuve ému, bouleversé et admiratif : sans jamais écrire un roman politique, ni polémique, Richard Powers a décrit, à voix feutrée, l'échec définitif d'un idéal.»

Christophe Mercier, Le Figaro littéraire

Du même auteur : Richard Powers