Manifeste du nouveau réalisme

de

chez Hermann

Collection(s) : Philosophie italienne

Paru le | Broché 120 pages

Public motivé

20.00 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier

édité par Andrea Bellantone | traduction de Marie Flusin et Alessandra Robert


La réalité serait-elle socialement construite et infiniment
manipulable ? Et la vérité une notion inutile ? Non. On ne peut
pas se passer du réel, il faut l'affronter et négocier avec lui. Il résiste
ou insiste, maintenant et toujours, comme un fait qui ne supporte
pas d'être réduit à interprétation.

Le «nouveau réalisme» est la prise d'acte d'un changement de
situation. Les populismes médiatiques, les guerres de l'après
11 septembre et la récente crise économique ont démenti les
deux dogmes fondamentaux du postmodernisme : la réalité n'est
pas socialement construite et infiniment manipulable ; la vérité et
l'objectivité ne sont pas des notions inutiles.

Ce qui est nécessaire n'est pas une nouvelle théorie de la réalité,
mais un travail qui sache distinguer, avec patience et au cas par cas,
ce qui est naturel, ce qui est culturel, ce qui est construit et ce qui
ne l'est pas. Ainsi, s'ouvrent de grands défis éthiques et politiques
et se dessine un nouvel espace pour la philosophie.
Une réflexion autour des questions de la réalité et de la vérité. M. Ferraris démontre que les événements médiatiques récents (populisme, 11 septembre 2001, crise économique, etc.) ont démenti les deux dogmes fondateurs de la postmodernité : d'une part la réalité n'est pas socialement construite, ni aisément manipulable, et d'autre part la vérité n'est pas une notion inutile. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 120 pages
Poids : 154 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7056-8891-2
EAN : 9782705688912

Du même auteur : Maurizio Ferraris