Personnages secondaires

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 366 pages
Poids : 276 g
Dimensions : 12cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36624-603-2
EAN : 9782366246032

Personnages secondaires

de

chez Cambourakis

Collection(s) : Littérature , Cambourakis poche

Paru le | Broché 366 pages

Poche
12.50 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Brice Matthieussent


Les libraires en parlent

Marie Morel (LE COMPTOIR DES MOTS)

Une sacrée plongée au cœur de la Beat génération par l'une des femmes qui l'a vécu (car oui, stupeur ! il y avait aussi des femmes !), une époque trépidante où se croisent Jack Kerouac et Billie Holiday, entre New-York et San Francisco...

Le livre le plus ROCK qu'on ait lu depuis Just kids de Patti Smith !

Géraldine Dauget (LA MANOEUVRE)

Non ! La Beat Generation n'était pas qu'un mouvement composé d'hommes ! Dans ce récit autobiographique, Joyce Johnson raconte avec beaucoup d'acuité son parcours intellectuel et ce qu'elle vécut en tant que compagne de Kerouac. C'est en fine observatrice qu'elle nous procure un témoignage de première main sur une période riche en bouleversements et en mutations.

Quatrième de couverture

Personnages secondaires

Issue de la bourgeoisie de Manhattan ouest, Joyce Johnson a la vingtaine, écrit un livre, et se destine à travailler dans l'édition au moment de ce rencard arrangé par Allen Ginsberg. L'homme fauché et désemparé qu'elle rencontre alors n'est autre que Jack Kerouac. Au cours des deux années de liaison qui s'ensuivent elle assiste à ses frasques, fréquente Neal Cassady, attend avec lui la publication de Sur la route et le verra, impuissante, courir à sa perte, grisé par le succès.

À travers une écriture incarnée, Joyce Johnson nous livre un récit lucide et brûlant des relations entre - passion dévorante et misogynie -  que les Beats entretenaient avec les femmes tenues à la périphérie de leur mouvement. S'observant en amoureuse du légendaire Kerouac, l'écriture devient pour elle le moyen de ne pas se perdre de vue soi-même.

Depuis l'ombre des projecteurs, discrètement mais avec détermination, Joyce Johnson orchestre ici sa naissance en tant qu'écrivaine, sa mue de personnage secondaire à principal, offrant un nouvel éclairage à ce mouvement littéraire qui fut l'aventure de toute une génération.