Pourquoi les pauvres votent à droite : comment les conservateurs ont gagné le coeur des États-Unis (et celui des pays riches)

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 362 pages
Poids : 388 g
Dimensions : 12cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7489-0088-0
EAN : 9782748900880

Pourquoi les pauvres votent à droite

comment les conservateurs ont gagné le coeur des États-Unis (et celui des pays riches)

de

chez Agone éditeur

Collection(s) : Contre-feux

Paru le | Broché 362 pages

Public motivé

24.40 Indisponible

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Frédéric Cotton | préface Serge Halimi


Quatrième de couverture

Depuis des décennies, les Américains assistent à une révolte qui ne profite qu'à ceux qu'elle est censée renverser. Les travailleurs en furie, forts de leur nombre, se soulèvent irrésistiblement contre l'arrogance des puissants. Ils brandissent leur poing au nez des fils du privilège. Ils se gaussent des affectations délicates des dandys démocrates. Ils se massent aux portes des beaux quartiers et, tandis que les millionnaires tremblent dans leurs demeures, ils crient leur terrible revendication : «Laissez-nous réduire vos impôts !»

L'État le plus pauvre des États-Unis a réélu George W. Bush avec plus de 56 % des suffrages aux dernières élections. Pourtant, le New Deal avait sauvé la Virginie-Occidentale de la famine pendant les années 1930. Et ce bastion démocrate fut ensuite un des très rares États à voter contre Reagan en 1980.

Alors, républicaine, la Virginie-Occidentale ? L'idée semblait aussi biscornue que d'imaginer des villes «rouges» comme Le Havre ou Sète «tombant» à droite. Justement, cette chute est déjà intervenue... Car cette histoire américaine n'est pas sans résonance en France.

Thomas Frank écrit régulièrement pour Le Monde diplomatique des articles d'analyse sociale et politique de la situation américaine. Déjà paru en français : Le Marché de droit divin (Agone, 2003).