Race : histoires orales d'une obsession américaine

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 559 pages
Poids : 604 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35480-080-2
EAN : 9782354800802

Race

histoires orales d'une obsession américaine

de

chez Amsterdam

Paru le | Broché 559 pages

Tout public

23.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

traduit de l'américain par Maxime Cervulle, Myriam Dennehy et Christophe Jaquet


Quatrième de couverture

Au début des années 1990, Studs Terkel interroge ses concitoyens sur une question qui leur brûle les lèvres : celle de la race. À travers le prisme de récits et de confessions qui se font écho, du prêtre blanc rebelle à la petite frappe, du propriétaire d'un pavillon de banlieue à un ex-syndicaliste au chômage, d'une professeure d'université d'origine cubaine à des couples mixtes, ou encore du neveu du fondateur de l'Apartheid à la mère d'Emmett Till, dont le lynchage fut déterminant dans l'essor du mouvement pour les droits civiques, c'est une société divisée, parcourue de sentiments violents et contradictoires, qui se donne à voir.

Avec ces entretiens, qui retracent l'évolution de la question raciale aux USA de l'époque de la ségrégation jusqu'aux régressions sociales des années 1980 et 1990 en passant par les grands mouvements des années 1960, Studs Terkel nous fait éprouver l'entrelacement des histoires individuelles, des transformations socio-historiques et des événements politiques qui viennent en bouleverser le cours et marquer profondément les mémoires.

Ces témoignages, d'une sincérité et d'une force stupéfiantes, dessinent un portrait des États-Unis d'une remarquable complexité. Mais doit-on s'étonner de cette complexité s'agissant d'un pays fondé sur l'esclavage, dans lequel les Noirs étaient il y a peu encore privés de leurs droits civiques, et qui a aujourd'hui un président noir, sans bien sûr que le racisme y ait disparu ?

Biographie

Louis «Studs» Terkel (1912-2008) s'est rendu célèbre aux États-Unis comme journaliste de radio et auteur de nombreux ouvrages d'histoires orales, tous publiés par l'éditeur André Schiffrin. C'est l'une des grandes figures de la gauche américaine du XXe siècle. Trois de ses livres ont été publiés en français chez Éditions Amsterdam : Hard Times. Histoires orales de la Grande Dépression ; Working. Histoires orales du travail aux États-Unis ; et «La Bonne Guerre». Histoires orales de la seconde guerre mondiale (prix Pulitzer 1984). Éditions Amsterdam et les éditions Ça et Là viennent de co-éditer la traduction française d'une adaptation graphique de Working (automne 2010).