Trois heures

Fiche technique

Format : Cartonné
Nb de pages : 125 pages
Poids : 426 g
Dimensions : 18cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36990-283-6
EAN : 9782369902836

Trois heures

de

chez Ed. çà et là

Paru le | Cartonné 125 pages

16.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre sélection :
Ce livre est également présenté dans notre événement :

traduit du persan par Massoumeh Lahidji


Les libraires en parlent

Thomas (Le Genre urbain)

Les méandres administratifs d'un héros pris en étaux dans la froideur des aéroports et sous le joug des représentations de chacun. Chronique d'un monde mal organisé.

Maxime Fidèle (LE COMPTOIR DES MOTS)

Trois heures. Trois heures d'attente et de confrontation avec une administration kafkaïenne qui ne reconnait pas un passeport de réfugié politique. Trois heures d'insécurité et de remise en question pour un Mana Neyestani hanté par le souvenir douloureux de son exil forcé. Face à une société qui le ramène à son statut d'étranger, l'auteur iranien livre une puissante réflexion sur l'identité et le déracinement, avec une introspection émouvante et pleine d'invention graphiques.

Quatrième de couverture

Dans son travail d'auteur de bandes dessinées et de dessinateur de presse, Mana Neyestani raconte à travers son histoire celle de son pays et celle de tous les exilés du monde. Avec Trois heures, il évoque, dans la veine autobiographique qui lui est propre, un départ pour l'étranger qui tourne au cauchemar, alors qu'il est invité au Canada pour y présenter son dernier roman graphique. L'auteur est parfaitement en règle mais, au moment de retirer sa carte d'embarquement à l'aéroport, un grain de sable vient enrayer la mécanique. Il se retrouve alors confronté à tous les chausse-trappes et imbroglios dûs à son statut de réfugié.

Biographie

Né à Téhéran en 1973, Mana Neyestani a une formation d'architecte. En 1990, il commence sa carrière de dessinateur en travaillant pour de nombreux magazines iraniens. Il devient illustrateur de presse à la faveur de la montée en puissance des journaux réformateurs, en 1999. Catalogué ensuite dessinateur politique par les conservateurs, Mana est contraint de faire des illustrations pour enfants. C'est suite à la parution de l'une de ces illustrations, en 2006, qu'il sera emprisonné et finira par fuir son pays, expérience qu'il décrit dans son livre Une métamorphose iranienne. Entre 2007 et 2010, il vit en exil en Malaisie et dessine pour des sites dissidents iraniens, avant de rejoindre la France en 2011. Depuis l'élection frauduleuse de 2009, son travail est devenu un symbole de la défiance du peuple iranien. Il a remporté de nombreuses distinctions, en Iran et à l'international, dont le Prix du Courage 2010 du CRNI (Cartoonists Rights Network International). Il est également membre de l'association Cartooning for Peace et a reçu le Prix international du dessin de presse en 2012. Mana Neyestani est réfugié politique en France depuis 2012 et vit à Paris avec son épouse.

Avis des lecteurs

Claire C. le 02/01/2021

Super, même si on le sait, on voit la vie difficile des émigrés... Ainsi que les problèmes administratifs.

Du même auteur : Mana Neyestani