Une bête parmi les hommes : le chien : de la domestication à l'anthropomorphisme

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 444 pages
Poids : 685 g
Dimensions : 16cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36058-049-1
EAN : 9782360580491

Une bête parmi les hommes

le chien
de la domestication à l'anthropomorphisme

de

chez Encrage

Paru le | Broché 444 pages

Public motivé

35.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

études coordonnées par Fabrice Guizard & Corinne Beck


Quatrième de couverture

Vers 12000 ans BP, des canidés sont devenus les compagnons des hommes. C'est le premier animal domestiqué de l'histoire de l'humanité. Cette aventure partagée est si précoce que, contre toute attente, l'histoire du chien n'a guère retenu l'attention des chercheurs.

Personnage historique de premier ordre, le chien mérite que l'on considère son histoire autrement qu'à travers les historiettes des fidèles compagnons de gens illustres. Le canis familiaris est l'espèce animale liée à l'homme par excellence : aucun autre animal n'a été contraint à autant d'utilisations diverses ; aucun autre animal ne s'est vu imposer par l'homme des transformations morphologiques aussi importantes en vue de l'adapter aux fonctions demandées.

Longtemps la représentation que l'on a du « meilleur ami de l'homme » a été simplement la transposition de notre point de vue contemporain sur les périodes passées, niant que le chien ait pu être considéré autrement.

Ces troisièmes rencontres du groupe « Des bêtes et des Hommes » ont réuni ceux, historien, archéologue, historien d'art, littéraire et vétérinaire, qui travaillent sur les deux derniers millénaires, plus précisément sur les périodes médiévale et moderne, jusqu'au milieu du XIXe siècle, avant l'émergence de la cynophilie moderne, et ont permis de confronter la documentation archéozoologique, écrite et iconographique. Les discussions se sont situées dans le temps historique autour du processus d'introduction du chien dans l'intimité de la maison ; une histoire qui accompagne singulièrement celle de la famille. C'est donc une longue histoire que celle des hommes et de leurs chiens.