Une colère française

métamorphose des relations sociales
ce qui a rendu possible les gilets jaunes

de

chez Editions de l'Observatoire

Paru le | Broché 136 pages

Tout public

14.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Une colere française

En gagnant contre les partis et en ignorant les syndicats, Emmanuel Macron aurait tué les corps intermédiaires. Or, c'est parce que les corps intermédiaires n'existaient déjà plus qu'Emmanuel Macron a été élu. Et c'est parce qu'ils ne représentaient plus la société civile que les Gilets jaunes ont été possibles. Ceux-ci n'abattent pas le modèle français, ils prospèrent sur ses décombres !

Dans ce monde d'après la social-démocratie, d'autres rapports sociaux prennent le relai. De nouveaux intermédiaires s'affirment - avocats, coachs, médiateurs ou psys, même youtubeurs. Des formes beaucoup plus directes, imprévisibles et radicales de conflits s'imposent. Syndicats et partis doivent revoir leur manière de représenter ces citoyens-consommateurs-contribuables-travailleurs qui les ont rejetés.

Nous sommes entrés dans un autre moment de notre histoire. Denis Maillard décrypte cette mutation récente, mais profonde, de la société française, pour tous ceux qui cherchent à la comprendre pour la domestiquer.
Un politologue analyse les raisons qui ont mené à la situation sociale en France à la fin de l'année 2018. Il évoque tour à tour le silence des partis et des syndicats à propos du mouvement des gilets jaunes, la fin des corps intermédiaires dans lesquels la société civile ne se reconnaît plus, l'économie de marché ou encore la transformation des relations sociales. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 136 pages
Poids : 164 g
Dimensions : 13cm X 20cm
Date de parution :
EAN : 9791032905883