Une occupation civile : la politique de l'architecture israélienne

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 191 pages
Poids : 490 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782910735845

Une occupation civile

la politique de l'architecture israélienne

chez Ed. de l'Imprimeur

Collection(s) : Tranches de villes

Paru le | Broché 191 pages

Public motivé

32.45 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit de l'anglais par Muriel Gilbert | préface Paul Virilio, Sharon Rotbard | Daniel Bauer, B'Tselem, Meron Benvenisti et al.


Quatrième de couverture

Ce livre traite de politique et d'architecture - de leurs interactions, de leurs intersections. Une occupation civile. La politique de l'architecture israélienne est la somme de travaux d'architectes, d'universitaires et d'auteurs israéliens, qui permet d'examiner le rôle de l'architecture israélienne dans le conflit du Moyen-Orient. À travers des essais, des cartes et des photographies, Une occupation civile démontre comment l'architecture et l'urbanisme sont, en un siècle, passés du statut d'activités professionnelles banales à celui d'instruments tactiques et d'armes stratégiques.

Depuis le début du XXe siècle, le projet déclaré du sionisme consistait à bâtir un foyer national pour le peuple juif sur la terre d'Israël. Depuis l'offensive d'implantation des années trente, fondée sur les villages de type Homa Oumigdal (mur et tour) en passant par la planification totale de l'État d'Israël peu après son indépendance, jusqu'à la colonisation des territoires occupés de 1967 à ce jour - l'architecture israélienne a été l'instrument concret de la réalisation du projet sioniste, exactement à l'image de son objectif utopique.

La controverse politique et professionnelle qui a suivi l'interdiction de la première édition de cet ouvrage par son éditeur originel, l'Association israélienne des architectes unis, est la preuve flagrante que l'architecture n'est absolument pas une activité innocente. Puisque Israël peut être considéré comme l'un des laboratoires les plus radicaux de notre époque, les questions que pose ce livre doivent être étudiées dans un contexte bien plus large : la politique de l'architecture israélienne n'est finalement pas différente de la politique de toute architecture.

Biographie

Eyal Weizman et Rafi Segal sont des architectes israéliens de Tel Aviv. Ils s'occupent de projets théoriques et pratiques. Des expositions liées à Une occupation civile. La politique de l'architecture israélienne ont été organisées à la Storefront Gallery à New York, au musée Kunstwerke de Berlin, et au musée Witte de With de Rotterdam.