Vermeer : la fabrique de la gloire

Fiche technique

Format : Relié sous étui
Nb de pages : 382 pages
Poids : 3998 g
Dimensions : 29cm X 34cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-85088-579-2
EAN : 9782850885792

Vermeer

la fabrique de la gloire

de

chez Citadelles & Mazenod

Collection(s) : Les phares

Paru le | Relié sous étui 382 pages

Tout public

149.00 Indisponible

Quatrième de couverture

Souvent considéré comme l'un des artistes majeurs du siècle d'or hollandais, au même titre que Frans Hals ou Rembrandt, Johannes Vermeer a fait l'objet d'un nombre considérable d'études et de publications. Celles-ci le réduisent généralement à deux images : celle du «Sphinx de Delft», de l'artiste génial replié dans son superbe isolement, élaborée au XIXe siècle par le critique Théophile Thoré-Bürger ; ou celle du peintre moderne avant l'heure qui, selon Daniel Arasse, s'interroge sur les définitions et les limites théoriques de son art.

En se fondant à la fois sur les travaux les plus récents menés sur Vermeer, sur un examen de ses pratiques et des théories artistiques formulées en son temps, mais aussi sur une confrontation systématique de sa production avec celles de ses contemporains, cet ouvrage propose de sortir de cette alternative. Il met l'accent, pour la première fois, sur la manière dont l'artiste a consciemment construit sa carrière autour de l'ambition, constante et même obsessionnelle, de fabriquer sa propre gloire.

À travers une analyse minutieuse des trente-sept tableaux authentifiés du maître, l'auteur se livre à l'exploration de trois enjeux capitaux qui ont dominé cette carrière : le respect des traditions artisanales de la peinture néerlandaise, auxquelles Vermeer accorde une place prépondérante dans plusieurs oeuvres, tout en cherchant à y introduire son métier personnel ; la valeur de ses créations, à laquelle le peintre accorde une importance centrale, en développant des stratégies sociales, commerciales et symboliques fort habiles ; la gloire personnelle même, qui le conduit à se présenter comme un artiste universel, à l'égal des plus grands de son temps.

Les réflexions inédites proposées sont servies par une magnifique iconographie, qui fait appel à de nouvelles comparaisons, ainsi qu'à de nombreuses reproductions de détails offrant au lecteur le sentiment d'entrer dans la matérialité et l'intimité de ces chefs-d'oeuvre.

Biographie

Jan Blanc est professeur d'histoire de l'art de la période moderne (XVIe-XVIIIe siècle) à l'université de Genève. Spécialiste de la peinture flamande, hollandaise et britannique du XVIIe et du XVIIIe siècle, mais aussi des relations entre les théories et les pratiques artistiques, il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages parmi lesquels on peut citer Dans l'atelier de Rembrandt. Le maître et ses élèves, Paris, Éditions de la Martinière, 2006 ; Peindre et penser la peinture au XVIIe siècle. La théorie de l'art de Samuel van Hoogstraten, Berne, Peter Lang, 2008 ; ou encore Paroles d'artistes, Paris, Citadelles & Mazenod, 2012. Il a également participé à l'édition critique intégrale des Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture, tome I : Les Conférences de 1648 à 1681, sous la direction de Jacqueline Lichtenstein et de Christian Michel, Paris, ENSBA, 2006.