Vivre sans ? : institutions, police, travail, argent... : conversation avec Félix Boggio Ewanjé-Epée

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 298 pages
Poids : 300 g
Dimensions : 13cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35872-171-4
EAN : 9782358721714

Vivre sans ?

institutions, police, travail, argent...
conversation avec Félix Boggio Ewanjé-Epée

de ,

chez la Fabrique

Paru le | Broché 298 pages

Tout public

14.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

Quatrième de couverture

C'est peut-être le discours le plus dynamique dans l'imaginaire contemporain de la gauche, mais ce qui fait son pouvoir d'attraction est aussi ce qu'il a de plus problématique. Car il nous promet la « vie sans » : sans institutions, sans État, sans police, sans travail, sans argent - « ingouvernables ».

La fortune de ses énoncés recouvre parfois la profondeur de leurs soubassements philosophiques. Auxquels on peut donner la consistance d'une « antipolitique », entendue soit comme politique restreinte à des intermittences (« devenirs », « repartages du sensible »), soit comme politique réservée à des virtuoses (« sujets », « singularités quelconques »). Soit enfin comme politique de « la destitution ».

Destituer, précisément, c'est ne pas réinstituer - mais le pouvons-nous ? Ici, une vue spinoziste des institutions répond que la puissance du collectif s'exerce nécessairement et que, par « institution », il faut entendre tout effet de cette puissance. Donc que le fait institutionnel est le mode d'être même du collectif. S'il en est ainsi, chercher la formule de « la vie sans institutions » est une impasse. En matière d'institution, la question pertinente n'est pas « avec ou sans ? » - il y en aura. C'est celle de la forme à leur donner. Assurément il y a des institutions que nous pouvons détruire (le travail). D'autres que nous pouvons faire régresser (l'argent). D'autres enfin que nous pouvons métamorphoser. Pour, non pas « vivre sans », mais vivre différemment.

Biographie

Frédéric Lordon est directeur de recherches au CNRS. Derniers ouvrages parus : La condition anarchique (2018), Imperium. Structures et affects des corps politiques (2015).

Avis des lecteurs

Olivier D. le 29/06/2021

Bravo....

Du même auteur : Frédéric Lordon


Du même auteur : Félix Boggio Ewanjé-Epée