Les transformations urbaines et ses conséquences

mercredi
29
mai
20h00
Cycle Les causeries urbaines

Rencontres et Débats

Lieu : 60 rue de Belleville 75020 Paris

Rencontre - débat avec Stefan Kipfer autour du livre : Le temps et l´espace de la (dé)-colonisation. Dialogue entre Frantz Fanon et Henri Lefebvre (Eterotopia/rhizome)


Présentation de l'éditeur :

Depuis des années, les théories urbaines marxistes et les courants anticoloniaux ont démontré le rôle central de l'aménagement du territoire et des politiques coloniales dans le développement du capitalisme. Le défi de Stefan Kipfer est de montrer comment ces deux dynamiques s'articulent et s'incarnent dans les stratégies étatiques «contre-révolutionnaires» et les processus d'urbanisation globale, fracturée, hétérogène et avec des temporalités plurielles. Ce livre, composé de textes modifiés et actualisés datant de la période entre 2004 et 2018, propose un dialogue entre les critiques de Henri Lefebvre et celles de Frantz Fanon. Ce dialogue veut contribuer à l'analyse des aspects néocoloniaux des processus d'urbanisation, qu'il s'agisse des espaces métropolitains (Paris) ou bien des réseaux et des infrastructures qui lient d'autres espaces urbanisés dans le monde (Les Antilles françaises et les périphéries canadiennes).

Stefan Kipfer est politiste et chercheur urbain dans la Faculté des Etudes d’Environnement à l’Université York, Toronto. Il s’intéresse aux théories politiques et sociales et au rôle de l’urbain, l’urbanisation et les rapports villes-campagnes dans les transformations historiques du capitalisme. Il est l’auteur de nombreaux articles et chapitres aussi bien que de plusieurs livres, incluant : Space, Difference, Everyday Life : Reading Henri Lefebvre (2008, avec Kanishka Goonewardena, Richard Milgrom, Christian Schmid) et Gramsci, Nature, Space, Politics (2013, avec Mike Ekers, Gillian Hart, Alex Loftus).